La course au caramel !

On annonce le menu. Les rôles sont distribués. Tout le monde démarre : qui lave, qui coupe, qui cuisine… Tellement de rôles  pour chacun et chacune. La fête est généreuse, ce n’est pas le travail qui manque !

Au coeur de cette ruche une activité particulière : enrober les tomates cerises de caramel :

1) piquer les tomates

2) les plonger dans le caramel

3) les piquer sur le cône-présentoir

Vous avez vu à la fête ces belles tomates dans leur robe ambrée se pavaner sur le présentoir ? Les habiller n’a pas été une sinécure !

Cela paraît  simple ? C’est compter sans le bon-vouloir de la tomate avec la complicité du caramel !

La tomate décide qu’un seul plongeon dans ce délicieux liquide ambré n’est pas suffisant et voudrait bien y prolonger son séjour.

Et vous voilà à essayer de la reprendre avec le pique (essayez de récupérer votre morceau de pain dans une fondue !).

Et même sur le présentoir il faudrait qu’elle  choisisse où se positionner : parfois il faut insister pour qu’elle reste plantée (je me demande aujourd’hui si le pique ne faisait pas partie du complot et délibérément refusait de se fixer sur le polystyrène !)

Le caramel décide de bouder et menace de se figer trop rapidement. Tout à coup tout se précipite : le caramel met sa menace à exécution,  il faut le battre en brèche,  lui montrer qui est le maître (désolée les préjugés ont la peau dure « maîtresse » ne fait pas « chef »).

« Ce n’est pas un caramel qui va faire la loi tout de même ! » s’exclame Céline. Elle prend le caramel en charge et ne lui donne pas le temps de s’assoupir.  Les gestes deviennent plus précis, plus rapides, ne pas interrompre la chaîne, « habiller » le plus de tomates en très peu de temps.

Comment dans un tel tourbillon s’est-on retrouvé ?

Pour que tout fonctionne dans cette cuisine, pour que le repas pour plus de 200 personnes soit prêt,  pas de miracle  : une orchestration et chorégraphie rondement menées par Céline  et Lucy.

Voir un spectacle  c’est bien, c’est beau… Et connaître les coulisses gratifiant. Tentez l’expérience l’année prochaine, vous en redemanderez !

2 commentaires pour La course au caramel !

  1. 59jeanluc31 dit :

    Cette histoire est criante de vérité et, effectivement, elle donne envie de participer et de voir comment nous ferions pour régler son compte à ce caramel si malicieux et, surtout elle donne envie d’y goûter même si l’on sait qu’il faut en laisser pour les invités. Merci Saadia 🙂

    • johnwenn (membre du Blog) dit :

      Merci Jean-Luc pour ce sympathique commentaire et j’espère que l’année prochaine nous serions plusieurs en bataillons rangés !!! Que le caramel n’a qu’à bien se tenir !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s