Lyon mon parcours au Congrès

Lorsque l’on m’a proposé d’assister au 8° Congrès de Lyon, ma curiosité a répondu « Oui » de suite. Rencontrer d’autres personnes, échanger nos idées, partager ensemble nos savoir-faire, écouter mais surtout apprendre. Tout est grand. La gare, la lyonville (3° ville de France) et je ne parle pas du centre des congrès. 3000 personnes ont répondu présentes pour cet événement. Je n’ai qu’un mot :  Gigantesque!!!
Mes attentes étaient là. Beaucoup de centres étaient représentés, des centres associatifs surtout. Il y avait énormément d’habitants, adhérents bénévoles ainsi que des professionnels. Une grande mobilisation. J’étais ravie car à aucun moment , je n’ai entendu dire qu’un adhérent était un consommateur. J’étais surprise que l’on n’ait pas assez de temps entre les différents thèmes que nous abordions et aurais souhaité encore plus de débats. On peut dire que l’organisation était à la hauteur de ce weekend, rien à redire.
En compagnie du centre social d’Auterive, des centres sociaux Alliances et Cultures et du Centre social Azimut de Saint Gaudens, membres du Collectif 31, nous étions 4 élues des adhérents et 2 responsables des centres sociaux CAF Mairie de Toulouse.
Nous avions 5 choix à faire pour assister à des débats, forums, tables rondes, ateliers…,

Mes choix se sont portés sur:
L’éducation. Malheureusement, suite à un soucis technique au départ de notre train (3 h de retard) je n’ai pu assister à cet échange.
Vous pouvez accéder au résumé de ce forum, sur l’espace ressources après congrès.

Des projets d’habitants solidaires Tournons en Ardèche.
Des habitats solidaires, en coopératives sont en développement dans les territoires (quartiers) pour répondre aux envies d’habiter différemment, en collectif dans certains cas. Les centres sociaux peuvent être des supports de ces démarches en cours. Présentations d’expériences en cours…. Le projet est de réaliser des logements de taille moyenne, avec des matériaux locaux. Préoccupé par l’accès au logement, à la précarité de logements vétustes, à l’expulsion, un collectif d’habitants, accompagné par le centre social s’est constitué. Ensemble, ils ont réfléchi, sont allés voir différentes personnes (maire, élus, conseillers généraux et régionaux…) pour présenter leur projet. En regardant les photos qui défilaient, je m’aperçois qu’il y a 9 personnes, et aucun ne sont des professionnels du bâtiment. Avec les savoirs faire de chacun, ils ont montré, sur une journée, qu’il était possible de construire un logement en bois de 24 m2 hors d’air, hors d’eau. Peu à peu ce projet a conquis d’autres habitants qui les ont rejoint.  Sachez que tous sont bénévoles, viennent dès que le temps leur permet. L’objectif aujourd’hui est d’accompagner les habitants dans les démarches administratives, pour trouver des terrains à bâtir et de pouvoir réaliser des maisons en RDC ou à 1 étage, avec un loyer très modéré.
Vous pouvez accéder au résumé de ce forum, sur l’espace ressources après congrès.

Les parents se mobilisent pour la réussite de leurs enfants, ADT Quart Monde et l’Indsu.                                                                                                                  Débat à partir d’expériences notamment de la recherche action «en associant leurs parents, tous les enfants peuvent réussir» visant la mobilisation des familles dans les politiques éducatives locales. Comment le centre social peut accompagner ce type de pique-nique Lyon démarche ?                                                                                        Voici les quelques propositions faites pendant les échanges:

  • Pouvoir de participer pour les parents dans la misère, les étrangers, les femmes voilées…
  • Connaître son utilité et permettre de participer, de pouvoir donner leur avis, ou faire part de leurs expériences.
  •  le pouvoir d’agir est avant tout d’avoir confiance en soi et que les parents se retrouvent en confiance.
  • Un partenariat entre les parents, le centre social, l’école , les élus…
  • Une création d’outils se met en place pour la formation des futurs professeurs des écoles (IUFM), auprès des parents …
  • Les parents de la FCPE se forment aussi pour favoriser l’accès à l’école pour des parents qui n’osent pas.
  • Par un jardin partagé, parents et enfants, cela peut être en lien avec l’éducation, les apprentissages, les savoir-faire…
  • Des accompagnements scientifiques de jeunes diplômés, qui viennent partager leurs savoirs, qui ont envie de «casser» l’image du super génie, qui se sentent utiles auprès des habitants, enfants…
  • Nous ne les jugeons pas, nous leur montrons que nous avons confiance en eux, nous leurs demandons leurs parcours pour leur montrer qu’ils ont plein de ressources, de savoirs et leur donnons confiance en eux.
  • Qu’il y ait plus de démocratie dans leur quartier
  • Gérer leur frustration
    Certaines questions restent posées:
  • Comment allez vous vers les parents?
  • Le rôle des enfants?
  •  Que puis je faire pour réussir? Avec qui? Le contexte, la confrontation avec l’école, les informer, leur expliquer les projets de loi qui peuvent leur être utile….
  • Comment avez vous réussi à faire venir tous ces parents à une participation ?
  • Vous pouvez accéder au résumé de ce forum, sur l’espace ressources après congrès. 

Vers des territoires «participants»?                                                                              Face aux problèmes identifiés sur le territoire (quartier), le centre social a un rôle à jouer  en favorisant l’expression et la mobilisation des habitants. A travers des exemples  concrets, voyons comment cette mobilisation est susceptible de modifier les conditions de  vie sur le territoire (quartier) ?                                                                                                          – Quels sont les informations que les élus sont prêts à donner?
Elles sont peu nombreuses. Sur des petits projets, il y a un peu moins de résistances. Il  faut  toujours démontrer que l’on apprend en faisant.                                                                    – la notion du territoire et d’habitants?
– La notion de temps n’est pas le même pour les élus et pour les habitants ou les adhérents. – Projet d’un terrain pour skate.                                                                                                  Pour une bonne mobilisation il n’y a pas d’âge. Une association de jeunes a pu voir le jour et  a pu être accompagnée devant les élus.  Un travail a été fait pour mettre en contact des  jeunes habitants, des élus ou des habitants; Instituer un respect mutuel mais aussi un  rapport de force et permettre à des habitants de formuler leurs avis face aux élus et de  décider ensemble, même si les avis sont parfois différents.
 – Les projet accompagnés, collectifs : En Espagne 6 à 7 associations ont créé un collectif avec des universitaires. Ils se sont  mobilisés

Lyon le camion sur le territoire avec les habitants, afin de voir qui vit ensemble?                                       – projet de quartier, un dialogue établi entre acteurs et consolidation de la capacité des habitants à revendiquer par exemple des équipements, accompagnement des collectifs. Mise en œuvre d’une commission de familles ; 16 participants portent le projet, éducateurs, travail collectif mobilisé, impliquer et assurer la durée des financements tous ensembles.   Vous pouvez accéder au résumé de ce forum, sur l’espace ressources après congrès.

Réformes des territoires: quelle place pour les habitants?
La réforme des territoires et en particulier la mise en place des intercommunalités, bousculent les lieux de décision traditionnels. Dans ce contexte, comment faire en sorte que les projets de territoires soient co-construits avec les habitants? Quel est le rôle du centre Lyonsocial dans cette co-construction?                                                                                                  -5 habitants ruraux et une association ont mis en place un «bas d’immeuble». Leur projet était de faire une pépinière et une structure locale. La forte mobilisation et leur détermination avec le centre social, ensemble ils ont su convaincre la communauté des communes de son utilité sur ce territoire. La force des habitants a permis au centre social de se faire reconnaître par la commune. Face au succès de cette demande une ludothèque a vu le jour, Tous le monde est ravi. Ensemble, ils ont géré les étapes nécessaires et principalement la place des habitants au sein du centre social.
Vous pouvez accéder au résumé de ce forum, sur l’espace ressources après congrès.             Quelques jours après l’effervescence de ce weekend, ensemble, les représentants des centres sociaux et vos déléguées se sont retrouvés pour partager l’ enrichissement et l’enseignement que l’on a pu vivre  lors de ce congrès… Retrouvez ici notre bilan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s